Rectocolite hémorragique cause et symptômes

Rectocolite hémorragique: Définition, cause, symptôme et complication

La colite est une inflammation ou une infection du côlon.

Cette partie du tube digestif se trouve irritée ou infectée, et c’est prouvé par une endoscopie (coloscopie) et par une biopsie, prélèvement de muqueuse analysant les tissus.

Un trouble fonctionnel digestif, à type de ballonnements, gaz, où le côlon n’est pas inflammatoire, ce n’est pas vraiment une colite, même s’il est parfois qualifié du nom de colite spasmodique. C’est un syndrome du côlon irritable. Mais quelles les causes de la rectocolite hémorragique ? Rectocolite hémorragique cause et symptôme.

Causes de la rectocolite hémorragique

L’origine d’une rectocolite est très variable : infectieuse (shigellose , salmonellose ), parasitaire (bilharziose ), vasculaire (colite ischémique, suite d’une radiothérapie ),  médicamenteuse (laxatifs, antibiotiques). Les causes de la rectocolite hémorragique sont mal identifiées. Aujourd’hui, on pense que la rectocolite hémorragique associe des facteurs génétiques (une prédisposition familiale) avec des facteurs environnementaux non identifiés. Rectocolite hémorragique cause et symptôme. Voici un remède pour vous POUR  guérir l’hypogonadisme ICI

Symptôme de la rectocolite

La rectocolite hémorragique (RCH) peut se révéler par des symptômes divers selon l’étendue des lésions digestives au moment de la poussée. Rectocolite hémorragique cause et symptôme.

Symptômes digestifs de la rectocolite hémorragique

L’atteinte rectale, voire colique, de la maladie se traduit par :

  • des rectorragies (saignement par l’anus) ;
  • des écoulements de glaires sanglantes par l’anus ;
  • des épreintes (fausses envies pressantes et impérieuses d’aller à la selle) ;
  • des douleurs rectales et anales avec contracture du sphincter appelée ténesme ;
  • une diarrhée, inconstante, accompagnée de glaires et de sang (4 à 20 selles par jour selon l’étendue des lésions rectocoliques) ;
  • des douleurs abdominales (spasmes).

Symptômes généraux

En raison du retard diagnostic, la maladie est responsable de :

  • fatigue,
  • amaigrissement,
  • fièvre,
  • pâleur liée à une anémie par carence en fer ou en vitamine B12.
  • cassure de la courbe de poids et de taille chez l’enfant et l’adolescent.

Symptômes non digestifs de la rectocolite inflammatoire

Certains symptômes associés à la RCH peuvent être présents :

  • douleurs articulaires d’évolution chronique avec des poussées touchant les articulations des membres (chevilles, genoux, poignets…) ou le rachis (spondylarthrite) ;
  • ictère (jaunisse) en cas d’atteinte des voies biliaires ;
  • aphtes buccaux ;
  • psoriasis ;
  • érythème noueux (boursoufflures de la taille d’une noix, dures, rouges et douloureuses, sur les jambes et les avant-bras) ;
  • problèmes oculaires comme une uvéite (inflammation de certaines structures de l’œil :Iris, Choroïde

Les différente forme de la rectocolite

Selon la localisation des lésions, on distingue différentes formes de rectocolite hémorragique :

  • la rectite ulcéreuse ne touche que le rectum ;
  • la proctosigmoïdite affecte le rectum et le côlon sigmoïde (situé juste au dessus du rectum)  ;
  • la colite gauche touche le rectum, le côlon sigmoïde et la partie du gros intestin située à gauche du ventre (au-dessus du côlon sigmoïde) ;
  • la pancolite touche le rectum et l’ensemble du côlon.

Le plus souvent, les lésions de rectocolite hémorragique débutent au niveau du rectum et, avec les années, tendent à remonter le long du côlon sigmoïde. Dans 60 % des cas environ, la rectocolite hémorragique ne touche que le rectum et le côlon sigmoïde. Dans 15 % des cas, elle touche tout le côlon (pancolite). Les 25 % restants sont des cas dits « intermédiaires » : les lésions s’étendent au-dessus du côlon sigmoïde sans affecter le côlon dans son ensemble. https://www.afriquebio.com

Complication

Si la rectocolite hémorragique est rarement une maladie grave, ses complications peuvent l’être et justifient une surveillance régulière, en particulier chez les patients atteints de la maladie depuis plusieurs années.

La colite aiguë grave lors de la rectocolite hémorragique

La colite aiguë grave est une complication de la rectocolite hémorragique qui se définit par la présence de plusieurs symptômes sévères :

  • émission de selles sanglantes plus de six fois par jour ;
  • anémie (qui se traduit généralement par une pâleur) et amaigrissement ;
  • fièvre.

La colite aiguë grave peut être à l’origine d’une dilatation importante du côlon accompagnée de fièvre, de maux de ventre et de ballonnements (« colectasie » ou « mégacôlon toxique »). La colectasie augmente le risque de perforation du gros intestin et de péritonite (l’infection de la cavité de l’abdomen). La colite aiguë grave peut également entraîner des saignements (hémorragies) importants. Elle reste heureusement rare (moins de 2 % des patients atteints de rectocolite hémorragique). Rectocolite hémorragique cause et symptôme.

Le cancer du côlon lors de rectocolite hémorragique

Les personnes qui souffrent de rectocolite hémorragique depuis plus d’une dizaine d’années ont un risque plus élevé de développer un cancer du côlon, en particulier si les lésions remontent au-dessus du côlon sigmoïde. Récemment, avec l’arrivée des nouveaux traitements d’entretien, ce risque semble avoir diminué.

Néanmoins, un dépistage systématique de ce cancer par coloscopie est mis en place chez les personnes qui souffrent de rectocolite hémorragique depuis plus de dix ans. Rectocolite hémorragique cause et symptôme.

Les troubles des voies biliaires lors de la rectocolite hémorragique

Dans certains cas, la rectocolite hémorragique peut se compliquer d’une atteinte des canaux biliaires (canaux qui acheminent la bile du foie vers l’intestin grêle) : c’est la cholangite sclérosante primitive, une inflammation et un épaississement de ces canaux. Cette cholangite augmente le risque de cancer des voies biliaires ou du côlon.

Les fistules anales lors de rectocolite hémorragique

Parfois, des fissures anales (des plaies au niveau de l’anus) peuvent apparaître chez les personnes atteintes de rectocolite hémorragique. Rectocolite hémorragique cause et symptôme.

Prévention de la rectocolite

Aujourd’hui, il n’existe pas de mesures de prévention qui puissent diminuer le risque de souffrir de rectocolite hémorragique. Il a été observé que les fumeurs et les personnes qui ont été opérées de l’appendicite sont moins touchés par la rectocolite hémorragique, mais l’ablation systématique de l’appendice ne semble pas protéger de la rectocolite hémorragique. Rectocolite hémorragique cause et symptôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé !!
Cliquez ici
Besoin d'un remède naturel ? Cliquez ici
SANTE BIO
Bonjour.
Dites nous en quoi nous pouvons vous aider SVP ?