traitement naturel contre l'échinococose
Blog

002 Traitement Naturel contre échinococcose

Traitement Naturel contre l’échinococcose. Plantes naturelles contre l’échinococcose. Découvrez ici comment guérir avec des recettes naturelles l’échinococcose. Les traitements sont très simples et n’ont pas d’effets indésirables.

Nous joindre pour en savoir plus sur le traitement naturel de l’échinococcose

Traitement naturel contre échinococcose: modes de transmission, symptômes et prévention

Mots clés associés au traitement naturel de l’échinococcose

Plantes contre l’échinococcose,Comment tuer l’échinococcose, échinococcose et définition, les causes et symptômes de l’échinococcose,Comment s’attrape la maladie du renard, Remède contre l’échinococcose alvéolaire, recettes naturels contre l’échinococcose, méthodes de prévention de l’échinococcose, modes de transmission de l’échinococcose, est-ce que l’échinococcose se soigne, comment voit-on que l’on a l’échinococcose,quel vermifuge pour échinococcose, modes de transmission de l’échinococcose, l’échinococcose hydadique

Modes de Transmission

Les animaux herbivores et omnivores sont connus comme des hôtes intermédiaires pour les parasites. Ils s’infectent en ingérant les œufs du parasite présents dans des aliments et de l’eau contaminés qui se développent ensuite en stades larvaires dans les viscères et dans leurs intestins.

L’humain se contamine accidentellement par contact direct (par exemple : le léchage par les chiens et chats, ou en les laissant manger dans nos assiettes, leur salive étant facilement souillée d’œufs) ou indirect (avec chien ou chat principalement, et éventuellement un renard ou autres canidés chassant des rongeurs) aboutissant à l’ingestion d’œufs (microscopiques) du parasite. La contamination la plus fréquente est le contact direct avec les animaux domestiques, celle avec les animaux sauvages étant principalement due à la consommation de fruits sauvages ramassés au sol ou à faible hauteur (fraises des bois, myrtilles, framboises, mûres) et qui ont été contaminés, non par l’urine, mais par des excréments de ces carnivores.

Selon les données épidémiologiques disponibles pour l’échinococcose alvéolaire, les facteurs de risque pour l’humain sont:

  • être propriétaire de chiens qui consomment des petits mammifères
  • vivre dans une exploitation agricole
  • être propriétaire de chiens qui rôdent sans surveillance
  • mâcher de l’herbe
  • vivre dans une habitation proche des champs
  • être propriétaire de chats qui rôdent sans surveillance
  • consommer des baies non lavées

Quelques symptômes de l’échinococcose

L’Échinococcose hydatidique

L’infestation humaine par E. granulosus se manifeste souvent par:

  • des douleurs abdominales,
  • des nausées
  • et des vomissements.
  • une toux chronique,
  • des douleurs thoraciques
  • un essoufflement
  • l’anorexie,
  • la perte de poids et
  • l’asthénie.

Échinococcose alvéolaire

L’échinococcose alvéolaire peut se caractériser parfois par une période d’incubation asymptomatique et le développement lent d’une lésion primaire d’aspect tumoral généralement localisée dans le foie. Mais les signes cliniques en cas d’infection sont:

  • une perte de poids
  • des douleurs abdominales,
  • un malaise général e
  • des signes d’insuffisance hépatique.                                                                                                                                                                                   En l’absence de traitement, l’échinococcose alvéolaire progresse et conduit au décès.

Situation géographique des parasites de l’échinococcose

L’échinococcose sous ces différentes formes existe sur tous les continents sauf l’Antarctique. Par exemple, on retrouve des cas de l’échinococcose alvéolaire en Chine, dans la zone de la Fédération de Russie et de pays d’Europe continentale et d’Amérique du Nord.

Dans les régions comme l’Argentine, le Pérou, Afrique de l’Est, l’Asie centrale et la Chine, le taux de l’échinococcose kystique ou hydatique, chez l’homme peuvent dépasser 50 pour 100 000 personnes par année,  régions d’Argentine, du Pérou, d’Afrique de l’Est, d’Asie centrale et de Chine. Chez les animaux d’élevage, le taux de l’échinococcose kystique dans les abattoirs des zones d’hyperendémie en Amérique du Sud varie de 20 % à 95 % parmi les animaux abattus

Quels traitements utilisés contre l’échinococcose?

Le traitement de l’échinococcose kystique et comme l’échinococcose alvéolaire sont souvent coûteuses . Ils nécessitent parfois une intervention chirurgicale lourde et/ou un traitement médicamenteux prolongé. Il existe 5 options thérapeutiques pour tuer l’échinococcose kystique :

  • le traitement percutané des kystes hydatiques par la technique PAIR (ponction, aspiration, injection, réaspiration) ;
  • la chirurgie ;
  • le traitement médicamenteux anti-infectieux ;
  • l’observation vigilante.
  • plantes thérapeutiques. Et en cela le centre pharmaceutique Afrique Santé Bio est le mieux placé pour vous aider à vous guérir définitivement de l’échinococcose sous toutes ces formes.                                                                                                                                                     Pour en savoir plus sur ce traitement naturel qu’offre ce centre pharmaceutique, joignez M. Ganiou au + 22962470328 

Concernant l’échinococcose alvéolaire, les principes généraux demeurent un diagnostic précoce et une chirurgie radicale (telle que celle pratiquée pour les tumeurs) suivie d’une prophylaxie anti-infectieuse par l’albendazole. Quand la lésion est confinée, la chirurgie radicale permet la guérison. Malheureusement, chez de nombreux patients, la maladie est diagnostiquée à un stade avancé. Par conséquent, si la chirurgie palliative n’est pas accompagnée d’un traitement anti-infectieux complet et efficace, les rechutes seront fréquentes.

Méthodes de prévention de l’échinococcose

Pour prévenir la maladie, il est recommandé de laver soigneusement ou, mieux encore, de faire cuire avant de les manger, les plantes comestibles de la forêt poussant près du sol (baies, champignons etc.) ainsi que les légumes, les salades et les baies provenant de cultures de plein air et les fruits tombés au sol. Attention: la congélation à -20°C ne tue pas les œufs de ténia du renard. Il est nécessaire de se laver soigneusement les mains après avoir travaillé la terre. Une très bonne hygiène est également requise en cas de contact avec des chats et des chiens en contact avec des rongeurs. Les animaux devraient être régulièrement vermifugés.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé !!
Commandez ICI
Appelez maintenant
SANTE BIO
Bonjour.
Votre guérison est ICI. Cliquez pour appeler